L'enfance de Stevenson

Publié le 28 Février 2011

stevensonDurant toute mon enfance et mon adolescence, je fus connu et montré du doigt comme un modèle de paresse ; pourtant, je poursuivais sans relâche ma propre fin, à savoir apprendre à écrire. J'avais toujours deux livres en poche, un pour lire, l'autre pour écrire. Quand je marchais, mon esprit était constamment occupé à chercher les mots justes correspondant à ce que je voyais ; quand je m'asseyais au bord de la route, c'était soit pour lire, soit un cahier de quatre sous et un crayon en main, pour noter les traits saillants d'une scène ou pour conserver la trace de de quelques strophes boiteuses. Je vivais ainsi, en compagnie des mots.

R.L Stevenson in "Devenir écrivain", Rivages poche.

Rédigé par ecrire

Publié dans #citations sur l'écriture

Repost 0
Commenter cet article

François Eberlé 18/06/2011 17:36


Bonjour,



Je me permets de vous joindre le lien de notre blog qui évoque le premier livre publié par R L S: Inland voyage/ son voyage en canoë d'Anvers à Pontoise. Quelques réalisations d'écritures autour de
l'écrivain seront proposés par la suite.
http://robert-louis-stevenson-le-chant-du-lendemain.over-blog.com/#
Cordialement
François Eberlé


ecrire 01/07/2011 20:27



Merci pour cette info que je découvre à l'instant ! Je vais regarder votre blog ! Stevenson...ment vôtre ! Sonia Goldie