Petite annonce : mon carnet et moi, toute une histoire !

Publié le par ecrire

crayonrouge-petitPour créer une nouvelle rubrique sur ce blog, nous faisons appel à vos témoignages.

Racontez-nous votre carnet. Etes-vous plutôt VILLE ? CAMPAGNE ou L'Atelier des mots ? Comment avec-vous rencontré votre carnet ? Comment l'utilisez-vous ? Où est-il - au fond de votre sac, dans la bibliothèque ? Si vous êtes enseignant(e), quel usage en faites-vous dans la classe ? Partagez-vous vos textes ? Ecrivez-vous à plusieurs, comme dans un atelier d'écriture ?  Quelles sont les propositions(s) d'écriture qui ont votre préférence ? Tout nous intéresse !

A bientôt de vous lire et de partager vos expériences.

DSC 0046

Publié dans Mon carnet et moi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Empreintes Inédites 30/11/2010 17:42


Une dernière précision... Une fois, une seule, il m'est arrivé de brûler des écrits... Outre, mes carnets, j'ai aussi des feuilles épars qui trainent ça et là... J'en ai brûlé oui... mais jamais
les carnets... Alors oui, peut-être sont-ils tout simplement des bourses qui renferment mon âme... Mais alors une âme censurée... Mes carnets demeurent mais... certaines pages ont été collées,
bannies... Elles sont toujours ainsi aujourd'hui.


ecrire 30/11/2010 20:11



Des feuilles collées, cela veut dire qu'un jour, on pourra les décoller non ? En attendant, les mots y sont précieusement gardés par les carnets !



Empreintes Inédites 30/11/2010 03:29


Bonjour,

Vous êtes venu(e/es) récemment sur mon blog… C’était dû à une rubrique « Carnets d’écritures » que j’ai créée… Pour aller droit au but de la question, je vous dirai que mes carnets ne me quittent
plus depuis des décennies… Ils sont de toutes formes, de toutes tailles, mais j’ai toujours privilégiés ceux relativement petits pour tenir dans ma poche… Utilisés et usés, ils sont parfois
entourés d’un élastique afin qu’aucun feuillet ne s’envole… Le besoin impérieux d’écrire peut me prendre à tout moment et ce, quel que soit le lieu, il me le faut donc à disposition immédiate… Je
peux écrire en marchant, assise, allongée, dans un lieu animé comme dans uns immensité sans fin… Mes carnets, c’est mon âme… Ils sont griffonnés de myriades de façons… Des mots, des croquis, un
petit quelque chose rencontré et collé… un ticket de cinéma pour ne pas oublier un espace-temps… Bref l’émotion, la vie à l’état pur et sans censure… Et lorsque ce carnet me plait plus qu’un autre
pour une bien mystérieuse raison, je n’hésite pas à le retourner pour venir y écrire dans l’autre sens… La seule règle est qu’il n’y en a aucune… Et si mon espace se nomme « Empreintes » c’est
précisément à cause ou grâce à eux…

Voici donc le petit témoignage qui m’est venu instinctivement en cette heure tardive… J’espère qu’il vous aura procuré amusement et étonnement (peut-être, ou pas)

Bien à vous

Empreintes Inédites

PS : J'avais répondu à votre commentaire, ici : http://empreintesinedites.blogspot.com/2010/01/viendra.html


ecrire 30/11/2010 08:15



Merci beaucoup pour ton témoignage ! J'en retiens "Mes carnets c'est mon âme !". Et il me vient une phrase du bloc-notes de François Mauriac qui est citée dans le carnet "Ville" : "Je n'en
reviens pas de tout ce que j'aurai laissé perdre, de tout ce qui sera passé à travers moi sans que je me donne la peine d'en rien garder." Alors vive l'écriture et les carnets ! A très bientôt.
Sonia Goldie.



Désirée 19/11/2010 11:20


Merci pour ton commentaire! Pour ajouter un commentaire sur mon blog il suffit de cliquer, en bas des articles, sur "Ecrire un commentaire", comme j'ai fait ici, en fait.